Livraison en point relais offerte à partir de 70€ d’achat (France métropolitaine)

La foi et le thé, petite analogie

8 Déc 2022 | Réflexion | 0 commentaires

La foi, c’est croire en ce que l’on ne voit pas. 

La foi, c’est la certitude inébranlable que Dieu est. 

La foi, c’est la conviction profonde d’être sauvé(e) de ses péchés par le sacrifice de Jésus, fils de Dieu à la croix il y a près de 2000 ans. 

La foi, c’est donc l’assurance d’être l’enfant de Dieu, d’être son héritier(e) 

La foi, c’est l’espérance de vivre pour l’Eternité dans le Ciel dans la présence de Dieu

La foi, c’est quelque chose d’intimement personnel. 

La foi se concrétise dans la relation que nous pouvons avoir avec Dieu, une relation véritablement bilatérale. 

La foi se vit dans le secret de la “chambre haute”*. 

Mais la foi se partage aussi. 

La foi ne peut être gardée, elle explose et déborde de toutes parts. 

D’une certaine manière, la foi finalement c’est comme le thé. 

Le thé, ou plutôt l’instant thé (sans jeux de mots !), c’est un moment perso, un moment de pause dans le tumulte de la vie. Comme pour passer un moment avec notre Père qui est dans les Cieux. 

Mais le thé, c’est aussi un moment de partage. Comme la foi. Tellement contagieuse qu’on ne peut la contenir et qu’on ne peut pas ne pas en faire part à notre entourage. 

D’une culture à l’autre, le thé se boit seul ou entre amis. La cérémonie du thé japonaise ou chinoise a cet aspect très solennel, presque méditatif. En Inde, le Chaï se boit dans la rue, accompagné d’amis. Le thé vert à la menthe des Touaregs se partage également. En Angleterre, le tea time se boit également entre amis…

C’est ce qu’on aime dans le thé, et ce qu’on aime dans la foi !

*Matthieu 6.6

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *